Lettre d'une institutrice de Rambervillers (88) à son inspectrice

Marie-Odile Lenoir 

Ecole maternelle Jules Ferry 

88700   Rambervillers

En conscience, je refuse d’obéir !

  

  

                    Madame  l’Inspectrice  d’Académie,

 

 

Je vous écris cette lettre car aujourd’hui, en conscience, je ne puis plus me taire ! En conscience, je refuse d’obéir !

 

Le démantèlement des fondements de l’Education Nationale est un processus que je ne peux accepter sans réagir.

 

L’objet de ma lettre est de vous informer que je ne participerai pas à ce démantèlement. En conscience, je refuse de me prêter par ma collaboration active ou mon silence complice à la déconstruction du système éducatif de notre pays.

 

C’est pourquoi j’ai décidé, en toute responsabilité, de :

 

         1 )   ne pas appliquer les nouveaux programmes .

 

         2 )  transformer les deux heures de soutien scolaire en séquences de jardinage biologique  (on ne fait jamais trop d’éducation à l’environnement ) , de jeux de maths , de jeux de cartes pour apprendre la grammaire dès la maternelle  ( cf l’ouvrage du même nom – de Mireille Kuhl-Aubertin – aux éditions Retz   ), jeux coopératifs   etc  et ceci avec le quart de mes élèves  étant donné que :

 

      a ) Faire du soutien scolaire avec des GS ou des CP épuisés ne me satisfait pas.

      b ) Tous les soirs , je suis obligée de chasser mes élèves d’une part pour qu’ils aillent en récréation  , d’autre part à l’heure de la sortie ……..

    

 

Je fais ce choix en pleine connaissance des risques que je prends, mais surtout dans l’espérance de construire une école du respect, de la coopération, de la solidarité et de la réussite pour tous.

 

 

Je vous prie de recevoir, Madame  l’Inspectrice , l’assurance de mes sentiments déterminés et respectueux.


12/02/2009
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1567 autres membres