Lettre d'une institutrice de Deaux (30) à son inspecteur

Mme JOSEPH Marie-Françoise

Adjointe,

Chargée de la classe de cycle 3

Ecole de Deaux

30360 Deaux

Le 20 janvier 2009                     

 

 

à Monsieur l’Inspecteur d’Académie

S/s couvert de Mme l’Inspectrice de l’Education nationale Alès 1

 

            Monsieur l’Inspecteur,

 

 

Enseignante dans un village, chargée de la classe de cycle 3 (29 élèves de CM2, CM1, CE2), je vous informe que j’ai décidé de ne pas faire passer les évaluations nationales à mes 6 élèves de CM2 de la manière qui est préconisée par mes supérieurs hiérarchiques. Après avoir pris attentivement connaissance des contenus, des modalités de passation, de correction et de transmission des résultats de ces nouvelles évaluations nationales pour les élèves de CM2,  je tiens à vous faire connaître mon analyse et mes constats :

 

Ø       Je regrette que des changements interviennent alors que les équipes éducatives s’appropriaient réellement le précédent système pour en faire un véritable outil au service de la progression des élèves.

Ø       Je suis choquée qu’une prime soit versée pour la passation de ces épreuves à certains collègues alors qu’il s’agit toujours d’un travail d’équipe et je considère que cela représente une tentative de division et d’isolement des enseignants.

Ø       La période choisie n’est pas adaptée à ce type d’évaluation : le mois de janvier est celui des nouvelles acquisitions ou de la reprise des notions les plus difficiles du CM1. Quand travaillerai-je ces notions si je prends une semaine pour évaluer ??? Dans une classe à trois niveaux, nous avons besoin de tout notre temps de classe, celui-ci ayant déjà été rogné de deux heures hebdomadaires, il est hors de question que je sacrifie du temps pour des évaluations supplémentaires. 

Ø       Le contenu des exercices proposés n’est pas adapté à cette période de l’année : mes élèves auront besoin du reste de l’année pour conforter leurs connaissances, et je ne les mettrai pas volontairement en échec au mois de janvier.

Ø       La publication des résultats par école n’a aucune justification pédagogique. Elle encourage une attitude consumériste de la part des parents d’élèves et je crains qu’elle ne serve à terme à juger sans nuance du « mérite » des enseignants. 

 

En conséquence :

 

Je ne ferai passer à mes élèves que les exercices dont les notions ont été solidement travaillées.

 

Ma progression  sera prioritaire : les exercices évaluatifs seront proposés petit à petit, sans entraver le travail prévu.

 

Je corrigerai et analyserai les résultats en équipe et je les communiquerai  aux seuls parents d’élèves concernés.

 

En l’état, je ne transmettrai pas les résultats à ma hiérarchie.

 

J’espère être comprise et soutenue dans ce positionnement que je veux constructif au service de mon efficacité pédagogique et pour la réussite des élèves.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’Inspecteur, mes respectueuses salutations.



13/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1567 autres membres