« Double peine » pour des enseignants désobéisseurs des Bouches du Rhône

Mardi 10  mars 2009

« Double peine » pour des enseignants désobéisseurs

 

   L'Inspection Académique des Bouches du Rhône  revient sur les promotions (changement d'échelon) de 11 enseignants, décidées en CAPD (Commission Administrative Paritaires départementale), parce  qu'ils n'ont pas assuré l'aide personnalisée selon les termes du décret.

Ces enseignants avaient déjà fait l'objet de sanctions financières consistant en retrait de plusieurs journées de salaire.

 

  Ces enseignants désobéisseurs ont assuré leur service devant tous les élèves. Ils estiment que tous les élèves ont des difficultés spécifiques et que donc que l'aide personnalisée telle que prévue par le décret est un non sens pédagogique.

 

  La plupart de ces enseignants ont fait un projet particulier pour ces heures concernant l'aide personnalisée et demandent à leur hiérarchie de valider ces projets, ce qui a été le cas pour une enseignante des Bouches du Rhône

 

  C'est la raison pour laquelle le réseau des enseignants désobéisseurs s'élève contre cette sanction supplémentaire qui s'apparente à une « double peine » les pénalisant financièrement de façon substantielle.

 

  Ces mesures répressives n'entameront pas leur détermination à résister contre le démantèlement de l'Education Nationale, en œuvre  au travers de réformes qu'on leur demande d'appliquer.

 

  Ils restent persuadés que cette résistance sert l'intérêt collectif et la défense d'une école publique de qualité pour tous les élèves.

 

Communiqué des enseignants désobéisseurs fédérés autour du blog Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école



10/03/2009
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1567 autres membres