Nous ne sommes pas des veaux ! Cessons de ruminer, agissons !


Article au format PDF

Ce gouvernement a déjà pratiquement réduit à néant l'accueil des 2 ans en école maternelle, il a diminué le nombre d'heures de classe en élémentaire. Les RASED ont été saignés, les budgets des associations complémentaires à l'Education ont été asséchés, la formation des maîtres a été mise à mal pour économiser les traitements des étudiants-stagiaires.

 

Eh bien il prétend aller encore plus loin !

 

Les recteurs ont reçu des consignes claires pour « respecter la contrainte du non-remplacement d'un départ sur deux pour la période 2011/2013.»

 

Il leur est demandé :

·   d'augmenter les effectifs des classes, jusqu'au seuil de 32 élèves par classe en maternelle,

·   de fermer les petites écoles : les établissements seront plus impersonnels et plus lointains,

·   de confier les remplacements à des vacataires qui ne bénéficieront plus d'aucun statut digne de ce nom, ni d'aucune formation,

·   de réduire les temps de formation continue proposés aux enseignants, et le nombre des conseillers pédagogiques,

·   de finir de détruire les RASED encore existants...  

 

L'école bradée pour rien :

 

17 000 postes supprimés, c'est une économie d'à peine un demi-milliard par an.

 

A titre de comparaison :

- le coût de la TVA dans la restauration, c'est 4,6 milliards d'euros par an,

- le coût de la loi du "paquet fiscal" est de 13 à 14 milliards d'euros par an,

- le coût de la fraude fiscale se situe entre 29 et 40 milliards d'euros par an.

 

Ce gouvernement brade notre avenir pour protéger les profits de quelques-uns.

 

Le Réseau des enseignants du primaire en résistance appelle à une résistance collective et citoyenne :

 

Nous interpellons tous les syndicats et tous les collègues enseignants pour que cesse enfin le chacun pour soi et que s'organise une véritable résistance collective offensive jusqu'à la cessation des attaques répétées contre l'école publique. 

 

Nous appelons les collègues des écoles :

·   à refuser collectivement l'encadrement des professeurs stagiaires à la rentrée prochaine,

·   à dénoncer ouvertement tout cas de classe de plus de 28 élèves, et de non-remplacement d'un collègue absent, par courrier public aux parents et à l'inspecteur...

·   à ne pas mettre en place les stages de remise à niveau, l'aide personnalisée qui servent de justification à la suppression des RASED,

·   à boycotter la gestion par le chiffre qu'on veut nous imposer : évaluations nationales, projets d'école intégrant les taux de réussite à ces évaluations, fichier Base Élève,

·   à signer massivement la Charte de résistance pédagogique.

 

Nous appelons les parents :

·    à écrire aux recteurs de leur académie pour refuser ces « réformes » qui nuisent à l'école de leurs enfants,

·   à interpeller leurs députés pour exiger d'eux un engagement clair en faveur de l'école.

 

 

Site : http://www.resistancepedagogique.org/site/             


Contact : contact@resistancepedagogique.org





13/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1565 autres membres