Lettre d'un instituteur de Sucy en Brie (94) à son inspecteur

Clément Peyrottes
Ecole la Cité Verte -
SUCY EN BRIE (94)


Le 26 janvier 2009

Monsieur l'Inspecteur,

Je vous écris cette lettre car aujourd'hui, en conscience, je ne puis plus me taire ! En conscience, je refuse d'obéir !

Le démantèlement des fondements de l'Education Nationale est un processus que je ne peux accepter sans réagir.

L'objet de ma lettre est de vous informer que je ne participerai pas à ce démantèlement. En conscience, je refuse de me prêter par ma collaboration active ou mon silence complice à la déconstruction du système éducatif de notre pays.

C'est pourquoi j'ai décidé, en toute responsabilité de refuser de remplir et d’envoyer la lettre concernant mon éventuelle participation à un mouvement de grève officiel, car celui-ci n’a qu’un seul but : remettre en cause le droit de grève et faire régner la politique de l’intimidation et de la répression sur les enseignants. Son utilisation pour permettre aux municipalités de mettre en place un « pseudo service minimum » concrétise ces inquiétudes.

Après 3 mois de mise en place infructueuse malgré de nombreuses modifications, j’ai pris la décision de ne plus participer aux heures d’aides personnalisées telles qu’elles sont imposées car celles-ci n’ont aucun sens pédagogique et ont comme unique but de remplacer à plus ou moins très court terme les enseignants spécialisés du RASED. Les deux heures par semaine seront désormais consacrées à une véritable réflexion pédagogique sur les moyens d’aider réellement les élèves en difficulté dans l’école et leurs mises en place.

Par ailleurs, l’accompagnement éducatif qui devrait être prochainement mis en place est une véritable remédiation à de nombreux manques éducatifs et culturels observés chez nos élèves. Aussi je serai de ceux qui prendront une active responsabilité dans leur mise en œuvre.

Je fais ce choix en pleine connaissance des risques que je prends, mais surtout dans l'espérance de construire une école du respect, de la coopération, de la solidarité et de la réussite pour tous.

Je vous prie de recevoir, Monsieur l'Inspecteur, l'assurance de mes sentiments déterminés et respectueux.

Clément PEYROTTES



01/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1566 autres membres