Lettre d'un instituteur de Ste Foy lès Lyon (69) à son inspectrice

Pascal Michaille
Professeur de le classe de CM1/CM2 à l'école Chantegrillet
13, rue Laurent Paul
69 110 Ste-Foy-lès Lyon

Objet : Evaluations nationales                                    le 23 janvier 2009

Madame l'Inspectrice,

Conformément aux instructions, j'ai fait passer à mes 18 élèves de CM2 les évaluations nationales pendant la semaine du 19 au 23 janvier 2009. Je tiens à attirer votre attention sur deux points :

- Je n'ai fait travailler mes élèves que sur les techniques et les notions déjà travaillées, donc mes élèves ont réalisé 16 exercices sur 19 en Français et 11 sur 19 en Mathématiques, soit au total : 27 exercices sur 38 ( soit 71 % d'exercices réalisés).

- Ces évaluations ne seront d'aucune utilité, ni pour mes élèves, ni pour moi, puisque j'évalue mes élèves à la fin de chaque période de travail, c'est à dire tous les deux mois (en moyenne de 8 à 10 évaluations, sans compter un contrôle continu en orthographe et en calcul mental).

Mes élèves font suffisamment d'évaluations pour avoir une vision comparative de leurs forces et faiblesses, ainsi qu'un vision dynamique : est-ce que je progresse?
Ces évaluations n'auront d'autre utilité que des comparaisons par école, par académie ou au niveau national. Soit !

Mais je ne comprends pas pourquoi nous devons évaluer nos élèves de CM2 sur la totalité du programme au mois de janvier ; s'agit-il de les inquiéter? Ou de leur faire prendre conscience de leurs faiblesses? Quel est le sens pédagogique de ces évaluations?

Pour finir, j'ai de plus en plus de mal à me plier à des injonctions absurdes et contradictoires (il faudra qu'on m'explique comment on peut « réduire par trois l'échec scolaire en cinq ans » en supprimant les maîtres E et G dont le travail est justement de limiter l'échec scolaire. Et ceci n'est qu'un exemple parmi toutes les contradictions que nous devons assumer).

Mes collègues s'associent à moi pour vous adresser le courrier que nous avons transmis à tous les parents d'élèves et qui indique les raisons de notre soutien au mouvement du 29 janvier.

Je vous prie d'agréer, madame l'Inspectrice, l'expression de mes salutations distinguées.

P.Michaille



09/04/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1567 autres membres