Lettre collective de 81 enseignants du RASED du Maine et Loire (49 ) au Ministre de l'Education Nationale

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre,

  

Nous, personnels des RASED, écrivons cette lettre aujourd'hui car nous ne pouvons rester sans réagir face à ce que nous considérons comme le démantèlement des fondements de l'École Publique de notre pays.

 

Depuis la mise en place du soutien hebdomadaire, la confusion a été entretenue entre aide spécialisée et aide personnalisée, et le discrédit a été porté sur les interventions des maîtres spécialisés, sans qu'aucune évaluation qualitative sérieuse du dispositif RASED n'ait été conduite.

 

De plus, cette aide personnalisée :

- alourdit le temps de présence à l'école des élèves les plus fragiles sans tenir compte de leur rythme,

- stigmatise certains élèves, renforçant encore leurs difficultés,

- entrave la communication éducative entre parents, enseignants et membres du RASED,

- ne peut pas s'adresser à certains élèves trop rétifs à l'école, pour lesquels rajouter un peu plus de scolaire ne fait que rigidifier le blocage.

Ces constats viennent confirmer la réelle nécessité de professionnels formés au traitement de la difficulté grave et persistante.

 

Les spécificités des différents membres du RASED ne sont plus reconnues aujourd'hui par votre ministère pour 3000 d'entre nous dès cette année, nous assignant des tâches encore indéterminées, ne correspondant plus à nos missions de personnels RASED.

 

Cela ne permettra pas aux élèves de mettre à distance le regard du maître, des camarades, le poids de l'évaluation dans la classe qui les empêchent momentanément de dépasser leurs difficultés.

Ce travail de mise à distance et d'écart avec la norme scolaire reste nécessaire à la prise en compte de la difficulté persistante : c'est le fondement même de l'aide spécialisée.

 

De plus, nous ne pourrions pas assurer nos missions d'enseignants spécialisés dans de telles conditions. Nous serions alors confrontés comme les autres enseignants de l'école à la gestion quotidienne de la classe sans avoir les moyens de porter un regard distancié sur les élèves en difficulté et croiser les regards, en synthèse avec les différents partenaires des RASED (psychologues scolaires, rééducateurs, maîtres E) et avec d'autres partenaires (CMPP, médecin de l'Éducation nationale, SESSAD, assistantes sociales, familles). Qui assurerait le rôle de médiation entre ces différents partenaires ?

 

Nous considérons que le dispositif d'aides personnalisées aux élèves en difficulté ainsi que toutes les formes de transferts d'enseignants spécialisés, ne sont que prétexte budgétaire pour supprimer les RASED.

 

Par qui ces élèves à besoins particuliers adressés précédemment aux RASED seront-ils alors pris en charge ?

 

Certaines familles feront certes la démarche de s'adresser à l'extérieur de l'école, aux orthophonistes, aux CAMPS et CMPP, mais ces professionnels sont déjà débordés, et les délais de prise en charge seront encore allongés. D'autres familles acceptent de travailler avec le RASED parce que c'est un dispositif interne à l'école, mais ne feront jamais la démarche de consulter d'autres organismes. Nombre d'enfants se retrouveront sans aide, laissés pour compte.

 

L'objet de notre lettre est de vous informer que nous ne serons ni acteurs ni complices de ce processus. Si aujourd'hui, nous décidons d'entrer en résistance, c'est par nécessité. Pour servir la cause de l'intérêt public, les membres de RASED signataires s'engagent devant vous :

 

-         à ne pas leurrer les familles, qu'ils rencontrent lors de leurs différentes prises en charge et à les informer sur les lourdes conséquences de la disparition des membres du RASED pour leurs enfants.

 

-         à ne pas laisser croire que les nouveaux dispositifs proposés (aide personnalisée et stages de remise à niveau) permettront de traiter la grande difficulté et réduiront ainsi l'échec scolaire. C'est parce que les membres du RASED côtoient quotidiennement la difficulté scolaire qu'ils sont à même de déclarer ces dispositifs inadaptés. C'est pourquoi, nous demandons la suppression de l'aide personnalisée telle qu'elle est appliquée cette année et le renforcement des RASED afin de remplir correctement nos missions.

 

-         à ne pas cautionner la création des jardins d'éveil payants car, comme le souligne Philippe MEIRIEU, « ce sont des systèmes de garde aux ambitions éducatives bien moins grandes » entraînant à terme la disparition de l'école maternelle dont « les modèles pédagogiques sont solidement ancrés dans une tradition et étayés par la recherche » ayant pour « obsession de rétablir, par l'École, un peu de justice sociale. » La scolarisation tardive de certains élèves issus des catégories socioprofessionnelles les plus précaires augmentera inévitablement l'échec scolaire, il en résultera un nombre plus élevé d'enfants en difficulté à gérer dans les classes. L'enseignant sera alors bien démuni et portera seul la lourde responsabilité du traitement de la difficulté.

 

-         à ne pas accepter les nouveaux dispositifs imposés : ces mesures sont totalement irréalisables et scandaleusement trompeuses pour les parents, pour les enfants suivis par le RASED et pour tous les enseignants.

 

Les enseignants qui ont choisi un jour de se spécialiser l'ont fait pour lutter au plus près et de manière différente contre la difficulté scolaire en s'engageant auprès de ces élèves qui la vivent quotidiennement. C'est pourquoi, nous vous demandons Monsieur le Ministre, le retrait des nouvelles mesures et la création conséquente de postes RASED afin de ne pas laisser dire que nos actions sont dispersées et inefficaces quand, dans les faits, les RASED sont le plus souvent incomplets et en nombre insuffisant.

 

Les membres des RASED restent attachés aux valeurs de l'École Républicaine, Laïque et Gratuite et continueront à promouvoir cette école de la réussite pour tous.

 

Nous vous assurons, Monsieur le Ministre, de nos sentiments déterminés.

 

 

SIGNATAIRES

 

1.   Yves BARTAUD , Rased Angers 5 , psychologue scolaire

2.   Christine BLOUIN, Rased Angers 5 , rééducatrice

3.   Marité SUPIOT, Rased Angers 5 , maître E

4.   Eric TISON , Rased Angers 5 , rééducateur

5.   Christian ROTUREAU , Rased Angers 5 , maître E

6.   Cécile BLONDY, Rased Angers 5 , maître E

7.   Muriel LEMARE, Rased Angers 6 Châteauneuf, maître E

8.   Sylvie FERRON , Rased Angers 6 Châteauneuf, maître E

9.   Florence DÉPUTIER, Rased Angers 6 Châteauneuf, maître E

10.          Pierre THOMÉ, Rased Angers 6 Châteauneuf, psychologue scolaire

11.          Béatrice AMIOT, Rased Angers 6, maître E

12.          Annie LATOUR, Rased Angers 6, maître E

13.          Ludovic CADEAU, Rased Angers 6, rééducateur

14.          Anne BOUGUEREAU, Rased Baugé, psychologue scolaire

15.          Jocelyne LEFRÈRE, Rased Baugé, rééducatrice

16.          Christine FABRE, Rased Baugé, maître E en formation

17.          Céline RÉAL, Rased Baugé, maître E

18.          Philippe DROUZY, Rased Baugé, maître E en formation

19.          Muriel PROUST, Rased Baugé, maître E

20.          Alain ECUYER, Rased Baugé, psychologue scolaire

21.          Aymeric de SENTENAC, Rased Cholet 1 Est, psychologue scolaire

22.          Véronique HAUDEBOURG-TINEL, Rased Cholet 1 Est, rééducatrice

23.          Henri BOYET, Rased Cholet 1 Est, maître E

24.          Élisabeth de MÉRITENS, Rased Cholet 1 Est, maître E

25.          Sonia CHOUTEAU, Rased Cholet 1 Est, maître E

26.          Martine RUPPIN, Rased Cholet1, maître E

27.          Véronique CHEVALLIER, Rased Cholet 1, rééducatrice

28.          Sylvie BROSSARD, Rased Cholet 1 Brontë, maître E

29.          Elisabeth WEEGER, Rased Segré, psychologue scolaire

30.          Thierry ANTIER, Rased Segré, rééducateur

31.          Pascal COLAS, Rased Segré, maître E

32.          Philippe LÉPICIER, Rased Segré, maître E

33.          Denis MOULLÉ, Rased Segré, maître E

34.          Jacky DURAND, Rased Saumur 2, maître E

35.          Gilles JARROSSAY, Rased Saumur 2, maître E

36.          Jean-Marie LOISEAU, Rased Saumur 2, maître E en formation

37.          Annie MUSELET, Rased Saumur 2, rééducatrice

38.          Pascale NICOLAS-CANTET, Rased Saumur 2, maître E

39.          Danielle PIGUET, Rased Saumur 2, psychologue scolaire

40.          Claire ROPARS-BELNOU, Rased Saumur 2, psychologue scolaire

41.          Françoise GOIZIL, Rased Angers 7 Isoret, maître E

42.          Sylvie DJENADI, Rased Angers 7 Isoret/Voltaire, maître E

43.          Bruno DEGERMAIN , Rased Angers 7, psychologue scolaire

44.          Hervé CRENN, Rased Angers 7 Paul Valéry, maître E

45.          Gilles MAHE, Rased Angers7 Isoret, psychologue scolaire

46.          Cécile CLÉMENCEAU, Rased Angers 3, maître E

47.          Séverine DENIAUD, Rased Angers 3, maître E

48.          Michèle DUTERTRE, Rased Angers 3, rééducatrice

49.          Danièle JAULIN, Rased Angers 3, rééducatrice

50.          Maryline PRIN, Rased Angers 3, psychologue scolaire

51.          Anne-Françoise RENAUDIER, Rased Angers 3, psychologue scolaire

52.          Françoise ROUSSEAU, Rased Saumur 1, maître E

53.          Rémi BRUN, Rased Saumur 1, psychologue scolaire

54.          Jean-Yves BEILLOUIN, Rased Angers 2 André Moine, psychologue scolaire

55.          Pascale GUÉRIN, Rased Angers 2 André Moine, rééducatrice

56.          Laurence GAIGNARD, Rased Angers 2 André Moine, maître E

57.          Thierry PERCEREAU , Rased Angers 2 André Moine, maître E

58.          Caroline CHANTELOUP, Rased Angers 2 André Moine, maître E

59.          Brigitte BOUILDE-MUEL, Rased Angers 2 Montreuil-Juigné, psychologue scolaire

60.          Anne ROUSSEAU-VALENTIN, Rased Angers 2 Montreuil-Juigné, maître E

61.          Philippe MAUBON, Rased Angers 2 Montreuil-Juigné, maître E

62.          Bruno DUGLEUX, Rased Angers 2 Montreuil- Juigné, maître E en formation

63.          Patrice RAPHAEL, Rased Angers 8 Les Ponts de Cé, maître E

64.          Patricia GODARD, Rased Angers 8 Les Ponts de Cé, maître E

65.          Soline PAPILLON, Rased Angers 8 Les Ponts de Cé, psychologue scolaire

66.          Isabelle JANNETEAU, psychologue scolaire

67.          Fatima LAMARI, Rased Angers 9 La Pérussaie, maître E

68.          Carole BAJOT, Rased Angers 9 Charles Bénier, rééducatrice

69.          Marc MONNEAU, Rased Angers 9, psychologue scolaire

70.          Alain LUZET, Rased Angers 1, maître E

71.          Dominique SCHMITT, Rased Angers 1, maître E

72.          Martine RIVERON, Rased Angers 1, psychologue scolaire

73.          Pascale BEAUMONT- SEILLERY, Rased Cholet 2, psychologue scolaire

74.          Brigitte HÉMERY, Rased Cholet 2, maître E en formation

75.          Sergine BRETEAUDEAU, Rased Cholet 2, maître E

76.          Pascal LABROUSSE, Rased Cholet 2, maître E

77.          Marie-Aline BOYET, Rased Cholet 3, rééducatrice

78.          Véronique BABOT, Rased Cholet 3 St Macaire, maître E

79.          Evelyne BOURON-OLIVIER, Rased Cholet 3, psychologue scolaire

80.          Didier DANIEL, Rased Cholet 3 St Macaire, maître E en formation

81.          Michelle DESCHAMPS, Rased Angers Brossard, maître E

 



12/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1566 autres membres