RAS LES PALMES ! L'appel des 47, avec le soutien du Réseau des enseignants du primaire en résistance

 

"Fiers et heureux de servir ou d'avoir servi l'école de la République française [...] nous constatons aujourd'hui, avec une infinie tristesse, que l'Education nationale souffre de plus en plus d'une politique où la logique comptable et la notion de rendement ont pris le pas sur toute réflexion pédagogique et sociale "... Charlie Hebdo relaie l'appel des 47 aux personnels de l'Education nationale : contre la politique de dégradation du service public menée par le gouvernement, renvoyez vos Palmes académiques à Luc Chatel !

 

Dans Charlie Hebdo du 16 février 2011, l'Appel des 47, la liste des premiers signataires et les textes de soutien officiel de Sauvons la recherche et des enseignants-désobéisseurs.

 

http://www.charliehebdo.fr/ras-les-palmes

 

Désobéir, en conscience


L’action hautement symbolique de renvoi des Palmes académiques fait écho à la démarche de résistance des enseignants-désobéisseurs. En conscience, depuis plus de deux ans, des milliers d’enseignants du primaire refusent de renier l’éthique de leur mission et de trahir les valeurs de l’école de la République menacée par des réformes scélérates.

 

Car lorsque les enseignants ont la conviction que leur obéissance les rend complices d’injustices envers les élèves, ils ont le devoir de désobéir. Et de le faire savoir à leur hiérarchie. Par leur désobéissance assumée, les enseignants du primaire ne veulent pas cautionner la déconstruction programmée de l’école publique.

 

C’est une désobéissance ciblée sur le terrain pédagogique, éthique et responsable,  qui ne pénalise aucunement les élèves. Action constructive, elle met en place des alternatives aux dispositifs calamiteux et en trompe l’œil (programmes, évaluations, « aide personnalisée »…) imposés de façon autoritaire par un ministère déconnecté des réalités.

 

Résistance quotidienne et permanente dans la classe au service du progrès de tous les élèves, défiant directement ce pouvoir qui s’accommode des grèves d’enseignants sans lendemain, elle suscite la solidarité et la mobilisation des parents d’élèves et des citoyens. Car quand l’école de la nation est en danger et que l’indignation ne suffit pas, légitime est la désobéissance collective.


Alain Refalo


Réseau des enseignants du primaire en résistance


Ouvrage à paraître le 1er mars : Résister et enseigner de façon éthique et responsable, Ed. Golias.



16/02/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1565 autres membres