Lettre de deux enseignants de Saint Calais (72) à leur inspecteur

Sébastien PILET                                            

Delphine BURGERJON

 

Ecole Paul Bert                       

La Courtille

72120 Saint-Calais

Saint-Calais, le 19 mars 2009

 

à          Monsieur Jean-Claude ROUANET,     

Inspecteurd'Académie

 

s/c       Monsieur MALAIZE,                      
IEN Château-Du-Loir

 

 

Objet : Suspension de l'aide personnalisée

 

 

Monsieur l'Inspecteur,

 

 

            Considérant que rallonger la journée de travail de certains élèves déjà en difficulté n'est pas envisageable puisqu'il est déjà difficile pour eux de se mobiliser pendant les 6 heures de classe ;


            Considérant que la prise en charge des élèves en difficulté nécessite un travail d'équipe (enseignants de la classe et du cycle, enseignants spécialisés des RASED...) mais que les équipes ne trouvent plus le temps de se concerter du fait du rythme qui leur est imposé (aide personnalisée le midi...avant ou après la classe) ;


            Considérant que les difficultés scolaires cachent souvent aussi des difficultés  dans d'autres domaines : relationnels ou de comportement... mais que les postes de maîtres G notamment se font de plus en plus rares et que ce ne sont ni l'aide personnalisée,                        ni les stages de remises à niveau qui aideront à réguler les comportements excessifs  qui empêchent certains enfants d’entrer dans les apprentissages et pour lesquels la seule réponse pédagogique s’avère inopérante ;


            Considérant enfin que les sanctions à l'encontre d'Alain Refalo (Académie de l'Isère) sont incompréhensibles, injustifiées, du fait que le dispositif que nous avons proposé en décembre dernier, et qui a été validé par notre IEN, est du même type : pour Alain Refalo
ces deux heures sont consacrées à une activité théâtre avec l’ensemble des élèves, pour nous, il s'agit d'un club CPN (Connaître et protéger la Nature) ouvert à tous, sur la base du volontariat (activité que nous avions déjà mis en place l'année scolaire dernière) ;

  

            Par conséquent, en conscience, nous refusons de continuer à cautionner et mettre              en place la dite « aide personnalisée » en dehors du temps scolaire commun à tous.

 

                        Nous continuerons, cependant, à assurer notre service en tentant de mettre en place au sein de nos classes et sur le temps scolaire des 24h hebdomadaires les aides appropriées, et nous continuerons à essayer d'adapter notre enseignement à nos élèves, en différenciant       le travail demandé. Nous mettrons à profit les 2h destinées à l’aide personnalisée pour  une meilleure concertation.

 

 

            Nous vous demandons de mettre en œuvre toutes vos compétences pour le maintien des postes de RASED et non leur suppression ;

 

            Nous demandons aussi que les enseignants soient tous traités de la même façon sur l'ensemble du territoire.

  

            Il nous semble important d'être loyal envers vous. C'est donc pourquoi en toute transparence, nous prenons la décision de suspendre l'aide personnalisée.

 

  Recevez, Monsieur l'Inspecteur, l'assurance de nos sentiments déterminés et respectueux.

 

 

Delphine BURGERJON                            Sébastien PILET



28/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1566 autres membres