La fédération sud éducation appelle les équipes enseignantes à organiser le boycott des évaluations CM2 et CE1.

8 janvier 2010

S'appuyant sur un rapport partial et orienté de L'Inspection Générale de l'Éducation Nationale,le ministère lance sa deuxième campagne d'évaluations nationales en 2010, alors qu'aucun bilan rigoureux des évaluations de l'an passé n'a été fait.

Malgré les protestations d'enseignants, de chercheurs,de parents d'élèves, de parlementaires, les évaluations sont programmées en janvier pour le CM2 et en mai pour le CE1.

Ces tests sont pédagogiquement inadaptés, et il n'a pas été démontré en quoi ils permettraient de faire progresser les acquis des élèves ; ils n'ont pas de fiabilité ni de rigueur scientifique.

L'existence des évaluations sert simplement à justifier celle des nouveaux programmes que nous refusons.

C'est un diagnostic pour construire le projet d'école et non une aide pour remédier aux difficultés de l'élève et c'est l'introduction d'une logique de concurrence entre écoles qui est inacceptable au regard des objectifs de l'école publique.

C'est un pion de plus qui s'ajoute à d'autres dispositifs pour viser le démantèlement du service public d'éducation Nationale : Base-élève, la mise en place des Établissements Publics d'Enseignement Primaire et leur corollaire de prérogatives en matière de recrutement des enseignants (sans statuts, masterisation oblige) et des élèves (la carte scolaire étant rendue perméable).

http://www.sudeducation.org/article3258.html 



09/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1566 autres membres