L'affaire Bastien Cazals

 directeur de l'école maternelle Louise Michel à St Jean de Védas (34)

Le 26 novembre, Bastien Cazals, directeur de l'école Louise Michel à St Jean de Védas (Hérault), écrit une lettre de désobéissance au président de la République. Il publie sa lettre sur le blog Une école pour Victor et Hugo et sur le blog Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école.

Lettre ouverte d'un directeur d'école de Montpellier au Président de la République (Bastien Cazals)

Le cabinet de la présidence répond le 28 novembre qu'elle "a pris connaissance avec intérêt de ses attentes et réflexions.

Le mercredi 3 décembre à 8h30, Bastien Cazals est reçu par Mme Liza, adjointe à l'Inspecteur d'Académie de l'Hérault et M. Destouches, secrétaire général. Au cours de cet entretien courtois, il lui a été demandé de préciser les déclarations d'engagements professionnels contenues dans sa lettre au Président de la République et il lui a été rappelé que tout fonctionnaire a un devoir d'obéissance. Bastien Cazals a expliqué que sa volonté était d'alerter M. Sarkozy et l'opinion publique sur l'importance des transformations actuelles de l'école qui sont menées dans la précipitation, sans réelle concertation et sans l'adhésion des enseignants.

Le porte-parole de la délégation intersyndicale, reçue dans un second temps, a précisé que cette démarche individuelle n'était pas isolée, mais s'inscrivait dans le contexte actuel de protestation massive contre les réformes de M. Darcos et annoncé qu'elle serait suivie par de nombreuses actions similaires.

Le lundi 8 décembre, à 13h30, l'Inspectrice de l'Education Nationale de la circonscription de Gignac rend une visite surprise à Bastien Cazals dans son école.

Elle avait annoncé sa venue, le jeudi précédent, pour ce  lundi  à 9h, mais l'info étant parue dans une dépèche de l'agence AEF, elle avait finalement annulé le soir-même, sans motif et sans autre date... pour finalement venir à un autre moment et sans s'annoncer !

Missionnée par l'Inspection Académique, elle a pu constater que Bastien Cazals ne faisait pas l'aide personnalisée, depuis le 1er décembre. Elle a appris, par la même occasion, que ses 2 collègues avaient également suspendu leur participation à ce dispositif.

Le mardi 9 décembre, l'Inspectrice de la circonscription de Gignac se déplace à nouveau à l'école Louise Michel de Saint-Jean-de-Védas. Elle remet en main propre une lettre à Bastien Cazals dans laquelle l'Inspecteur d'Académie de l'Hérault l'informe : "depuis le 1er décembre vous n'avez pas mis en œuvre l'aide personnalisée dans votre école, soit 5 jours d'accomplissement partiel de vos obligations de service. […] j'ai le regret de vous faire savoir que je vais faire procéder […] au retrait de 5/30ème de votre traitement pour manquement aux obligations de service ».

9/12 : Bastien Cazals sanctionné !
Communiqué du Collectif des enseignants en résistance


Les parents d'élèves de l'école de Bastien Cazals mettent en ligne une pétition de soutien.

10/12 : Message de Bastien Cazals aux enseignants de France

Le vendredi 12 décembre 2008, à l'occasion de sa troisième visite de la semaine, l'Inspectrice de l'Education Nationale de la circonscription de Gignac apporte une seconde lettre de l'Inspecteur d'Académie alourdissant la sanction infligée mardi dernier à Bastien Cazals : l'aide personnalisée n'ayant pas été effectuée dans la stricte application des règles les mardi 9, jeudi 11 et  vendredi 12 décembre, il sera procédé au retrait de 3/30ème du son traitement du mois de décembre.

Ce qui porte à 8 jours de retrait de salaire pour le seul mois de décembre.

12/12 : Nouvelle sanction contre Bastien Cazals !

Le mardi 16 décembre à 8h30, l'Inspectrice de l'Education Nationale de la circonscription de Gignac rend à nouveau visite à Bastien Cazals ; c'est la quatrième visite en 10 jours. Elle remet à Bastien Cazals une nouvelle lettre de l'Inspecteur d'Académie ainsi notifiée : "J'ai l'honneur de vous informer que j'ai décidé d'ouvrir une procédure disciplinaire à votre encontre. Dans le cadre de cette procédure, je vous invite à consulter votre dossier professionnel, le jeudi 18/12 à 9h […]. Vous avez la possibilité de vous faire accompagner par un ou plusieurs représentants de votre choix."

Mardi 16 décembre à 18h une marche de soutien à Bastien Cazals et de défense de l'école publique réunit environ 200 parents d'élèves avec le soutien de la ville de Saint-Jean-de-Védas.

Mercredi 17 décembre, 380 lettres de désobéissance sont déposées à l'Inspection Académique de l'Hérault.

Le jeudi 18 décembre, Bastien Cazals se rend à l'Inspection Académique de l'Hérault, à 9 heures, accompagné de deux représentants syndicaux

Dans le cadre de l'ouverture d'une procédure disciplinaire à son encontre, M. Cazals a pu consulter son dossier personnel, qui ne contenait aucun élément nouveau, et faire copie des deux rapports de visite effectués par l'Inspectrice de l'Education Nationale de la circonscription de Gignac et qui ont donné lieu aux deux décisions prises par l'Inspecteur d'Académie de retrait sur salaire (5/30è et 3/30è).

Il s'est ensuite entretenu avec l'Inspectrice d'Académie adjointe, et l'I.E.N. de Gignac. Lors de cet entretien, les représentantes de l'administration ont invité M. Cazals à considérer attentivement sa situation personnelle, en lui enjoignant de réfléchir aux suites qu'il allait donner à ses engagements exprimés dans sa lettre ouverte au Président de la République.

Il n'a pas été question de retirer les sanctions infligées ces derniers jours, portant sur 8 journées de retrait de salaire au seul mois de décembre, et il a été annoncé oralement que la procédure disciplinaire n'était pas encore engagée.

18 décembre : Communiqué de Bastien Cazals à sa sortie de l'Inspection Académique de l'Hérault

Le vendredi 19 décembre, Bastien Cazals est informé que l'Inspection Académique de l'Hérault lève toutes les sanctions financières prononcées à son encontre et abandonne la procédure disciplinaire ouverte récemment.

19 décembre : Levée de toutes les sanctions contre Bastien Cazals !


Le samedi 20 décembre, par communiqué de presse, le recteur annonce que les sanctions sont rétablies.

20/12 : Rétablissement des sanctions contre Bastien Cazals ! Nos explications pour comprendre l'affaire

Site de Bastien Cazals :
http://uneecolepourvictorethugo.hautetfort.com/


24/12/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1565 autres membres