Jounée d'action pour l'éducation le 10 décembre

Jounée d'action pour l'éducation le 10 décembre

L'Éducation est notre avenir :
le gouvernement ne veut pas l'entendre

Le mercredi 10 décembre, dans toutes les villes de France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l'École publique,
Faisons masse pour le crier !
• L'Éducation, ça ne se fait pas dans la division et l'opposition.
• L'Éducation, ça se fait dans le dialogue.
• L'Éducation, ça se fait avec des moyens suffisants.
• L'Éducation, ça se fait aussi avec les associations.
• L'Éducation, c'est construire en sachant où l'on va pour la réussite des jeunes, où l'on va pour notre société.
Ne rajoutons pas à la crise celle de l'Éducation : investissons pour elle !
M. Darcos, Mme Pécresse, Mme Bachelot, M. Barnier, M. Sarkozy :
l'Éducation est notre avenir. Crions le ensemble le 10 décembre !

 
AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques FAEN - FCPE – FEP-CFDT - FERC-CGT – FGPEP
FIDL - Les FRANCAS – FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l'Enseignement - SGEN-CFDT - SUD Éducation - UNEF - UNL - Unsa Éducation

Un collectif réunissant notamment les principaux syndicats de l'Education, des lycéens, des parents d'élèves a appelé lundi à une journée de manifestations partout en France le mercredi 10 décembre, sans appel à la grève, contre les mesures éducatives du gouvernement, ont annoncé des syndicats.

"Le collectif est d'accord sur le principe d'un appel à des rassemblements et des manifestations dans les principales villes de France le mercredi 10 décembre", a déclaré à l'AFP Luc Bérille, secrétaire général du SE-Unsa.

Le choix d'un mercredi est "destiné à rassembler des enseignants mais aussi les lycéens, parents d'élèves, étudiants, militants associatifs, citoyens", a-t-il ajouté, en précisant que les actions auraient souvent lieu l'après-midi (professeurs du secondaire, les collégiens et lycéens pouvant ayant cours le mercredi matin).

"Il n'y a pas d'appel à la grève ce jour-là", a ajouté Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU.

"L'idée est de dire: "l'éducation est notre avenir. Le gouvernement ne veut pas l'entendre. Le 10 décembre, faisons masse pour dire et redire que l'Education est notre avenir et qu'elle ne se fera pas sans moyens, pas sans dialogue, pas sans associations, etc.", a expliqué M. Bérille.

"Nous voulons une autre politique de l'Education", a souligné M. Aschieri.

Le collectif, qui réunit les principaux syndicats de l'Education -FSU, l'Unsa-Education, le Sgen-CFDT- les lycéens de l'UNL, les étudiants de l'Unef, les parents d'élèves de la FCPE notamment, s'était retrouvé lundi pour décider des suites de la grève de jeudi dernier et de la manifestation du 19 octobre, deux mobilisations réussies aux yeux des syndicats.

http://www.uneecole-votreavenir.org/spip.php?article10



24/11/2008
15 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1565 autres membres