De la maternelle à l'université : solidarité !

COMMUNIQUE DE L'APPEL DES 100 MAÎTRES 

Vendredi 13 février 2009

De la maternelle à l'université : solidarité !


La sécheresse des décisions ministérielles dans l'Education favorise la propagation de l'incendie qui touche désormais tous les niveaux et tous les personnels d'enseignement, de la maternelle à l'université.

La Conférence des Présidents d'Université (réunie le 11/2/09) tire des bilans similaires à ceux exprimés depuis des mois dans le primaire en affirmant que : [...] négociation et concertation ne peuvent être engagées que si un climat de confiance est restauré", ce qui suppose "le rétablissement des postes supprimés,  une augmentation pluriannuelle du nombre des emplois et la refonte du  modèle d’allocations des moyens" ainsi qu'une "gestion mieux maîtrisée du temps des réformes", au point de réclamer à Xavier Darcos de repousser à 2011 la mise en place des nouveaux concours
de recrutement.

Au Ministre qui en réponse estime que la formation des IUFM correspond à se préparer au métier sur "un simulateur de vol" (RMC le 12/2/09), rappelons que ce qu'il propose à la place revient à sauter de l'avion sans parachute !

A l'heure où lycéens, étudiants et enseignants-chercheurs font converger leurs revendications et leurs cortèges, nous, maître(sse)s d'école, devons plus que jamais rappeler notre ferme opposition aux sévices publics que subit l'Education nationale en général, et l'école primaire en particulier,
qu'il s'agisse des suppressions d'emplois, de celle des IUFM, de la diminution du temps scolaire, du démantèlement des RASED, de la précarisation qui s'étend chez les personnels ou de la mise en place chaotique des programmes et de l'aide personnalisée.

C'est sur la base de ce qui existait avant l'arrivée de ce gouvernement, que nous pensons utiles de travailler avec un nouveau ministre à des améliorations pour une autre politique éducative s'intéressant notamment aux rythmes scolaires, aux contenus, aux emplois, à la formation ou aux élèves en grande difficulté.

Nous ne laisserons pas les attaques se faire en notre nom. Et rien ne se fera de bien sans l'adhésion des professionnels de l'éducation.

Pour l'appel des 100 maîtres
Sylvain Grandserre  -  Porte-parole
http://www.darcos-demission.org/



14/02/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1566 autres membres