Angleterre : Les enseignants projettent de boycotter des tests à l’école.

The Gardian, 23 octobre 2010
http://www.guardian.co.uk/education/2010/mar/23/teachers-tests-boycott

Les professeurs principaux en Angleterre s’apprêtent aujourd’hui à enclencher une bataille avec le prochain gouvernement quelque soit sa couleur politique . Des milliers d’entre euxont l’intention de boycotter les tests nationaux pour les élèves âgés de 11 ans.

Les syndicats ont appelé les milliers de directeurs d’écoles (et leurs députés) à se prononcer par un vote en faveur d’un boycott des tests de maths et d’anglais, appelés « Sats », et sur lesquels devront plancher 600 000 élèves pendant la semaine qui débute le 10 mai.

Les enseignants peuvent voter jusqu’au 16 avril, mais dès aujourd’hui les syndicats – la NUT (National Union of Teachers) et la NAHT (National Association of Head Teachers) ont fait savoir qu’ils étaient confiants dans le fait que les enseignants qui voteraient se prononceraient pour un boycott.

Les deux syndicats ont demandé aux enseignants s’ils seraient d’accord de « frustrer l’administration » de ces tests. Les enseignants feront classe si un boycott est organisé, mais les élèves ne passeront pas les tests.

Ce boycott pourrait être le premièr conflit auquel le nouveau gouvernement sera confronté après l’élection prévue le 6 mai.

Le parti travailliste et les conservateurs sont favorables aux tests. L’année dernière, Gordon Brown s’était adressé personnellement aux enseignants en leur demandant de ne pas les boycotter. Ed Balls, le Secrétaire aux écoles, a annoncé des reformes concernant ces tests pour l’année prochaine. Ils seront publiés avec les annotations des enseignants en plus des notes données par les correcteurs externes. Les Tories projettent de transférer les tests en première année de l’école secondaire et de les faire corriger par les enseignants, plutôt que par des examinateurs externes.

Mais les syndicats veulent les mettre au rebut. Pour eux les tests sont utilisés pour remplir des tableaux d’école « sans intérêt », stigmatisant les écoles qui comportent un grand nombre d’élèves en difficultés et  transformant la dernière année de l’école primaire en un dressage pour les examens.

Christine Blower, la secrétaire générale de la NUT s’exprimait ainsi : « Si nous avons un résultat favorable au vote, et nous sommes confiants, nous publierons des consignes de ce que ne devront pas faire les enseignants; ce qui privera l'administration de ces tests ».

En janvier, un quart des membres de la NUT ont répondu à un vote initial. Les trois-quarts des votants se sont prononcés pour un boycott.

Lors de sa conférence annuelle à Liverpool le mois prochain, le syndicat demandera aux enseignants d’adopter une motion demandant la suppression de « Sats ».

Cette motion, proposée par des enseignants de Waltham Forest, dans l’est de Londres, stipule : «  Nous pensons que nous devons nous tourner vers un système où l’évaluation est vraiment au service de l’apprentissage. Les « league tables » sont à l’origine d’un déclin de l’intérêt pour la lecture et  pour les apprentissages chez les enfants. En abolissant Sats, nous faisons un premier pas vers un vrai progrès.



04/04/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1565 autres membres